HomeMoments clésHabiterJe vais vivre seul
Habiter

Je vais vivre seul

À l’heure de votre déménagement, vous devez communiquer votre nouvelle adresse non seulement à vos proches et à vos amis, mais aussi à certains organismes:

  • La commune où vous allez vivre: faites en sorte que les données sur votre carte d’identité soient à jour et ce, dès que vous êtes installé dans votre nouvelle habitation.
  • Votre employeur
  • Votre banque
  • Votre mutuelle
  • bpost: si vous vous envolez de chez vos parents, ils vous remettront votre courrier. Mais si ce n’est pas le cas, vous avez tout intérêt à avertir votre bureau de poste.

Veillez à régler une série d’aspects pratiques avant votre installation:

  • L’eau: histoire de pouvoir vous rafraîchir à la fin de votre déménagement!
  • L’énergie: l’électricité et le gaz sont indispensables. Comparez les offres avant de choisir un fournisseur. Peut-être pourrez-vous réaliser de belles économies!
  • Les télécoms: de nos jours, davantage un besoin basique qu’un luxe superflu.

Vous faites le grand saut et achetez directement votre propre nid? Les prêts hypothécaires sur mesure sont la spécialité de Record Bank. Jetez donc un œil à nos nombreuses formules.

Vous allez plutôt louer un logement? Glanez les informations nécessaires dans la loi sur les loyers. Convenez d’un bail où les points suivants sont clairement définis:

  • La durée: certains bailleurs optent pour le contrat habituel de neuf ans pouvant être résilié tous les trois ans, d’autres travaillent plutôt sur une base annuelle. Voyez ce que vous préférez et précisez-le explicitement au bailleur. Vérifiez aussi quel est le délai de préavis lorsque vous quittez le bien et si des indemnités sont prévues en cas de non-respect de ce délai.
  • La garantie: dans la plupart des cas, vous devez immobiliser un montant déterminé en guise de garantie locative. Elle sert à couvrir d’éventuels dégâts occasionnés au bien ou à compenser un départ anticipé. Elle ne peut pas dépasser deux mois de loyer et peut prendre diverses formes: un compte de garantie locative, un compte épargne ou une assurance au nom du bailleur.
  • L’état des lieux: faites dresser un état des lieux par une personne neutre, puis signez-le avec le bailleur. De quoi éviter les discussions sur d’éventuels dégâts à votre départ.
  • L’entretien et les assurances: faites préciser dans le bail quelles parties communes du bâtiment (s’il y en a) doivent être entretenues. Si un tiers s’en charge, mentionnez quel est le coût supplémentaire de cette intervention et quelle est votre contribution. Vérifiez également si vous devez vous occuper vous-même de tâches d’entretien, par exemple pour la chaudière. En outre, il est primordial d’assurer votre responsabilité en cas d’incendie. En règle générale, le bailleur vous obligera à le faire dans le bail.
  • L’indexation du loyer: il s’agit de l’adaptation du loyer au coût de la vie. Elle peut avoir lieu une fois par an, à la date d’anniversaire du bail. Le loueur peut alors choisir de ne pas indexer le loyer, ce qui n’arrive quasi jamais.

Voler de ses propres ailes n’est hélas pas gratuit. Acheter ses premiers meubles, un joli papier peint, de la peinture, de la décoration… Les frais peuvent vite grimper. Un prêt personnel peut alors vous aider à les assumer!