HomeProduitsInvestirInvestir en fondsRecord FundActualitésRecord Fund: commentaires du marché et prévisions

Record Fund: commentaires du marché et prévisions

Le Record Fund – une sicav de droit belge – évolue jour après jour, sous l’influence des changements sur les marchés mondiaux. Découvrez ci-dessous quelles ont été les tendances entre avril et juin 2015, ainsi que leur effet sur les compartiments du Record Fund.

Temps forts du deuxième trimestre de 2015

• Les banques centrales prennent des mesures divergentes
• La crise économique grecque n’est pas sans conséquences
• La volatilité des marchés d’actions et d’obligations augmente

Penchons-nous plus en détail sur ces points.

Mesures divergentes de la part des banques centrales

Au premier semestre de 2015, certaines banques centrales ont abaissé leurs taux d’intérêt, le portant parfois à des niveaux nuls, voire négatifs. Cette situation s’est produite notamment en Allemagne et en Belgique, mais aussi en Suisse, au Danemark et en Suède. La Banque centrale européenne (BCE) n’est bien sûr pas restée les bras croisés et a lancé, en guise de réaction, un programme dit d’"assouplissement quantitatif". Il prévoit que la BCE achète tous les mois des obligations aux banques, au moins jusqu’en septembre 2016. Son objectif? Relancer la croissance économique.

Situation instable en Grèce

La crise de la dette en Grèce est source d’instabilité. À la fin du premier semestre, un référendum y a été organisé, lors duquel le peuple grec a rejeté le plan de sauvetage proposé par la BCE, la Commission européenne et le Fonds monétaire international. Le parlement grec a toutefois adopté des mesures visant au remboursement de ses dettes. Il n’empêche que l’avenir reste incertain.

Fluctuations sur les marchés financiers

Les fluctuations sur les marchés d’actions et d’obligations résultent d’une conjonction d’éléments: la situation instable de la Grèce, le net ralentissement de la croissance économique chinoise et, enfin, les différentes prévisions des banques centrales et leurs (ré)actions divergentes en découlant. Aux États-Unis par exemple, la Réserve fédérale s’apprête à relever ses taux, alors que d’autres banques centrales temporisent encore.

Quel effet sur le Record Fund?

Les résultats d’avril à juin 2015

  • Au deuxième trimestre de 2015, les taux d’intérêts ont eu un effet négatif sur les performances des deux compartiments (Balanced et Dynamic) du fonds. Les cours d’actions, capricieux, ont chuté ces trois derniers mois. Les performances ont été les moins bonnes en juin, résultat de la volatilité accrue du marché et de l’incertitude soulevée par la crise de la dette grecque.
  • Les actions européennes et américaines en ont également souffert, de même que les obligations d’État européennes à long terme.
  • Vous retrouverez l’évolution des deux compartiments sur www.recordbank.be/fr/recordfund

Évolution temporaire du positionnement

  • Eu égard à la crise grecque en juin et juillet, BlackRock – le gestionnaire du fonds – a jugé prudent de réduire provisoirement le risque contenu dans les portefeuilles des compartiments Balanced et Dynamic. À cette fin, il a décidé, le 2 juillet dernier, d’investir davantage sur le marché monétaire (liquidités) et dans les obligations d’État allemandes.
  • Un nouvel accord sur la crise de la dette grecque a permis de remettre ces risques géopolitiques à l’arrière-plan. BlackRock – le gestionnaire du fonds – a dès lors décidé de réintroduire les visions stratégiques actuelles. Les obligations d’État allemandes sont préservées à titre de diversification supplémentaire, tandis que les liquidités récemment apparues ont refait place à des actions européennes.

Tel était le portefeuille du Record Fund Balanced et du Record Fund Dynamic entre le 2 et le 31 juillet:

Voici le portefeuille depuis le 31 juillet:

Suivez l’évolution de votre Record Fund

Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter